Châtellerault, le 31 janvier 2018 – Mohamed et Patrice, deux salariés reconnus travailleurs handicapés, ont enfin retrouvé un emploi en CDI à temps complet après plusieurs années de difficultés. Deux parcours bien différents illustrant l’importance des Entreprises Adaptées dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

34 000 personnes en situation de handicap sont employées par les Entreprises Adaptées (EA) sur les 2,5 millions de personnes bénéficiant d’une reconnaissance travailleur handicapé (RQTH) en France. Bien souvent méconnu, le rôle des Entreprises Adaptées est de permettre aux personnes reconnues travailleurs handicapés, sur tous types de handicap, d’exercer une activité professionnelle salariée dans des conditions adaptées à leurs besoins. Les EA proposent de la sous-traitance, la mise à disposition ou la réinsertion directe de ses salariés. « Notre structure a permis à Mécafi de se rendre compte que les EA constituent un très bon moyen d’étudier la faisabilité d’intégrer des personnes handicapées sur des postes spécifiques, sans avoir tout de suite recours à un recrutement direct. » explique Laurent NOUAILLAT, gérant de Delta86. Seulement 5% des salariés d’EA sont recrutés directement par les entreprises (rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales) et l’objectif de l’Etat est d’atteindre les 20%. La structure poitevine est l’unique EA de la Région Nouvelle Aquitaine à avoir réinsérer professionnellement 2 personnes en 2017.

Des postes adaptés à chacun

Patrice souffre d’épilepsie depuis 20 ans, ce handicap l’a obligé à envisager une reconversion professionnelle. En effet, tourneur de formation, il a été contraint de se reconvertir vers un autre métier moins exposé au bruit. « Mes difficultés de santé avaient engendré une sensibilité auditive qui ne me permettait plus d’exercer mon métier », précise Patrice. Opéré à deux reprises, il a pu stabiliser sa maladie pour devenir chauffeur puis magasinier chez Delta86 et maintenant chez Mécafi.

Mohamed est, quant à lui, atteint d’une maladie incurable et ne peut plus exercer son métier d’ambulancier. Après un an d’arrêt de travail pour stabiliser son traitement, un long parcours de retour à l’emploi l’attendait. « J’affichais ouvertement mon handicap lors des entretiens, mais j’ai vite constaté que nombreuses portes se refermaient. Le handicap est encore difficilement accepté par les recruteurs », indique Mohamed. Après différentes orientations professionnelles, il entre en contact avec Delta86 et devient chauffeur inter-sites chez Mécafi.

Une mise en place accessible

Lucie MORISSET, DRH de Mécafi, souligne le rôle des entreprises pour changer le regard sur le handicap et l’accessibilité des actions à mettre en œuvre. « Même si l’univers industriel semble parfois peu adapté, il existe de multiples solutions. Chez Mécafi, nous avons commencé assez simplement par l’accueil de stagiaires en situation de handicap en partenariat avec Cap Emploi. Depuis 2 ans, nous avons accueilli une dizaine de stagiaires afin de sensibiliser nos salariés en interne et de faire taire les idées reçues. »  

Après une mise à disposition de 10 mois via Delta 86, Patrice et Mohamed ont donc intégré Mécafi depuis le 1er décembre 2017 en CDI. « Aujourd’hui, ces deux recrutements réussis constituent notre premier pas vers la structuration de notre politique en faveur du handicap. » conclut Lucie MORISSET.

Patrice

Patrice, magasinier

Mohamed, chauffeur inter-sites

Mohamed, chauffeur inter-sites